Maxime Delrue

Curieux de tout, voyageur, parfois photographe, souvent un peu geek, journaliste en devenir.

Tag: mobilité

Comment le piétonnier a changé le visage de Bruxelles, en sept photos

50 hectares de piétonnier, cela apporte forcément son lot de nouveautés dans le paysage urbain. Des mises en sens unique aux déviations de bus en passant par de nouvelles pistes cyclables, voici comment le visage de Bruxelles a changé depuis le 29 juin dernier.

Le changement le plus visible, c’est bien sûr la mise en piétonnier du Boulevard Anspach entre la Place De Brouckere et le Plattesteen. 600 mètres qui s’ajoutent à la zone piétonne préexistante. Depuis le 29 juin, ce sont donc 50 hectares qui sont exclusivement dévolus aux piétons, aux cyclistes et aux autres modes de déplacement doux. Durant tout l’été, un programme d’activités sera proposé. Au menu, entre autres, des rampes de skate, un salon urbain, des jeux pour enfants et des initiations au break-dance et au Tai Chi.
[twentytwenty]
Colonies avant final 640 2

Colonies avant final 640 1
[/twentytwenty]
La Place de la Bourse, les 6 et 30 juin 2015.
Continue reading

Deux-tiers des problèmes sur Fix My Street ne sont pas signalés par des citoyens

15.000 signalements sur Fix My Street. C’est pour célébrer cette barre symbolique que Pascal Smet, ministre bruxellois de la mobilité (SP.A), avait invité la presse ce 24 septembre 2014. Un succès grandissant, un grand nombre de signalements dans les communes de l’Est et une majorité de problèmes situés sur les chaussées et trottoirs, voilà les conclusions du ministre après une grosse année de Fix My Street. Il reste cependant des questions sans réponse. Nous avons voulu savoir ce qui se cachait exactement dans la base de données de fixmystreet.irisnet.be. Un logiciel pour aspirer toutes les données et une heure plus tard, nous voici avec un fichier Excel de 16.381 lignes.

Lancée au début 2013, Fix My Street est une application pour smartphone qui permet aux citoyens et aux autorités de communiquer entre eux afin de résoudre les différents problèmes de voirie. Après pratiquement un an et demi d’activité, où en est-on ?

Continue reading

Le viaduc Reyers, maillon d’une chaine trop longue ?

Après plusieurs jours d’hésitation, le gouvernement bruxellois a pris sa décision. Le viaduc Reyers sera démoli, permettant ainsi au quartier Diamant de respirer, en redonnant de la place à la mobilité douce. Le défi pour la Région sera de donner une cohérence au Boulevard Général Jacques / Brand Whitlock / Reyers / Lambermont.

Sept projets sont actuellement à l’étude ou déjà en cours d’exécution sur les neuf kilomètres que compte le boulevard, un des axes majeurs de la capitale, qui relie les communes de l’est de la Région. Ces projets vont tous dans le même sens, à savoir diminuer l’espace dédié à la voiture et augmenter celui des piétons, cyclistes et transports publics.

Problème : ces projets sont tous examinés un à un, ou en petits groupes : le quartier Buyl d’un coté, le quartier Reyers de l’autre. Comment ne pas risquer un manque de cohérence ? Quelle est la probabilité que nous nous retrouvions, dans 5 ans, avec un boulevard qui ne pourra pas proposer une piste cyclable continue ? C’est déjà face à cette situation surréaliste que l’on se retrouve aujourd’hui, en phase test à Ixelles, avec une piste cyclable digne de ce nom pendant 3 blocs (de l’Avenue Maurice à l’Avenue des Saisons) et puis plus rien jusqu’à la VUB, et encore une interruption jusqu’à la place Meiser.

Les intentions du gouvernement sont très certainement louables, mais n’est-il pas nécessaire de s’arrêter un instant et de réfléchir à un nouveau boulevard, cohérent et viable pour tous,  le long de ses neuf kilomètres ?

© 2018 Maxime Delrue

Theme by Anders NorenUp ↑