Maxime Delrue

Curieux de tout, voyageur, parfois photographe, souvent un peu geek, journaliste en devenir.

Category: Opinion

Le Conseil des ministres approuve un plan open data 2020

D’ici 2020, la Belgique devrait être à la pointe en matière de données ouvertes. C’est en tout cas le souhait du gouvernement fédéral qui a adopté, en Conseil des ministres, un projet de loi en ce sens.

Continue reading

L’ouverture des résultats de l’AFSCA n’est pas suffisante

Depuis le 30 juin, l’Agence pour la Sécurité de la Chaine alimentaire (AFSCA) permet à tout un chacun de consulter les résultats des inspections des fournisseurs de service aux consommateurs sur sa plateforme FoodWeb. Tout est répertorié, des restaurant aux snacks en passant par les prisons et les cantines scolaires. Un pas dans la bonne direction, mais un pas insuffisant.

Le boulanger du coin est-il exemplaire du point de vue sanitaire ? Le mien l’est. L’AFSCA lui a décerné la mention « Très bien », l’équivalent d’une médaille d’argent. Je suis content de le savoir. Et pourtant, j’aimerais pouvoir en savoir plus.

quentin
Continue reading

La Belgique piétine dans le domaine des données ouvertes

L’année 2014 s’est refermée avec la publication par l’Open Knowledge Fondation du Global Open Data Index. Et la Belgique fait peine à voir.


Continue reading

Le viaduc Reyers, maillon d’une chaine trop longue ?

Après plusieurs jours d’hésitation, le gouvernement bruxellois a pris sa décision. Le viaduc Reyers sera démoli, permettant ainsi au quartier Diamant de respirer, en redonnant de la place à la mobilité douce. Le défi pour la Région sera de donner une cohérence au Boulevard Général Jacques / Brand Whitlock / Reyers / Lambermont.

Sept projets sont actuellement à l’étude ou déjà en cours d’exécution sur les neuf kilomètres que compte le boulevard, un des axes majeurs de la capitale, qui relie les communes de l’est de la Région. Ces projets vont tous dans le même sens, à savoir diminuer l’espace dédié à la voiture et augmenter celui des piétons, cyclistes et transports publics.

Problème : ces projets sont tous examinés un à un, ou en petits groupes : le quartier Buyl d’un coté, le quartier Reyers de l’autre. Comment ne pas risquer un manque de cohérence ? Quelle est la probabilité que nous nous retrouvions, dans 5 ans, avec un boulevard qui ne pourra pas proposer une piste cyclable continue ? C’est déjà face à cette situation surréaliste que l’on se retrouve aujourd’hui, en phase test à Ixelles, avec une piste cyclable digne de ce nom pendant 3 blocs (de l’Avenue Maurice à l’Avenue des Saisons) et puis plus rien jusqu’à la VUB, et encore une interruption jusqu’à la place Meiser.

Les intentions du gouvernement sont très certainement louables, mais n’est-il pas nécessaire de s’arrêter un instant et de réfléchir à un nouveau boulevard, cohérent et viable pour tous,  le long de ses neuf kilomètres ?

© 2018 Maxime Delrue

Theme by Anders NorenUp ↑