La mise à neuf du tunnel Porte de Hal débutera dans quelques semaines. La première étape d’un plan à quinze ans. 

Après les travaux d’urgence des tunnels Montgomery et Stéphanie en 2016, le gouvernement bruxellois a mis en place un plan de rénovation de grande envergure. Les ouvrages bruxellois sont en piteux état : la plupart doivent être restaurés en profondeur. Cela prendra du temps.

Les premières étapes de ce plan qui s’étend jusqu’en 2031 seront exécutées cette année. La rénovation du tunnel Porte de Hal démarrera dans les premières semaines de l’année. À partir de l’été,  les travaux du tunnel Rogier, dont une première partie a déjà été réalisée en 2016, débuteront. Du côté de la E40, les travaux de quatre des six tunnels du complexe Reyers seront lancés à la rentrée, en septembre prochain.

Découvrez le planning de la rénovation de chaque tunnel. Placez votre curseur au-dessus d’un tunnel pour découvrir les détails.

Comme indiqué sur la carte ci-dessus, les tunnels Léopold II, Loi, Belliard, Stéphanie et Cinquentenaire seront rénovés entre 2018 et 2021. Rogier, Montgomery et Trône se feront une seconde jeunesse entre 2022 et 2027. Les deux derniers de la liste, Reyers (Centre) et Bailli, seront eux restaurés entre 2028 et 2031.

Tous les tunnels ne seront pas rénovés. Pas tout de suite.

Les habitués des routes bruxelloises l’auront remarqué, tous les tunnels de la capitale ne sont pas repris dans ce plan. La priorité est en fait mise sur l’entretien des ouvrages de plus de 300 mètres. Les tunnels plus courts, comme Madou, Georges-Henri ou Van Praet, devront attendre.

Du côté de Bruxelles-Mobilité, on assure cependant que la sécurité des usagers reste toujours au centre des préoccupations et que si des travaux doivent être réalisés, ils le seront.