Après le Brexit, de nombreux sites se sont fait l’écho d’une recrudescence des recherches sur Google qui suggèrent que les Britanniques ne savent pas véritablement pour quoi ils ont voté. Une recrudescence toute relative.

Capture d'écran The Verge

Capture d’écran The Verge

Les données à la base de ces articles, fournies par Google Trends, sont relatives. Elles montrent les variations sans les valeurs absolues. Concrètement, si 50 personnes googlent « what is the EU ? » alors qu’une semaine plus tôt, ils étaient 5 à le faire, la différence va être considérable, alors qu’en fait, le nombre de recherches est -très- peu nombreux. Il faut donc, comme toujours, remettre ces données dans leur contexte.

© https://twitter.com/Sammich_BLT/status/746365855441657856

© https://twitter.com/Sammich_BLT/status/746365855441657856

Pour approfondir le sujet, lire Stop Using Google Trends de Danny Page sur Medium.

Si vous désirez en savoir plus sur les chiffres absolus et les pièges des évolutions en pourcentage, voir ce précédent billet : Les ventes de voitures électriques décollent de 1065%… mais restent confidentielles.